Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 18:42

 

Beaucoup de jardiniers ont entendu parler du purin d'ortie, certains en ont préparé et parfois mal employé.
C’est un produit peu coûteux et pourtant efficace.
Au cours de sa fermentation, il peut avoir 2 emplois :
+comme insecticide ou insectifuge pour soigner les plantes
+comme fertilisant afin de donner aux plantes une meilleure résistance aux maladies, activer leur croissance améliorer leur productivité, niais surtout leurs qualités.

 



COMMENT ELABORER UN PURIN D'ORTIE ?

Dans Lin récipient en terre, émaillé, en bois, éventuellement en plastique (jamais dans un fût métallique) mettre 1 kg d'orties piquantes fraîchement cueillies avec 9 1 d'eau de pluie de préférence ou de source (éviter l'eau du robinet trop chlorée) et laisser fermenter de 6 à 21 jours selon la température ambiante.


Ex : 5 à 6 Jours à 30° ? 14 jours à 20° - 21 jours à 5' ? Ces chiffres ne sont qu'approximatifs. C'est la phase de fermentation qui nous intéresse et non la phase de putréfaction. Il faut brasser le mélange tous les jours. Il remonte à la surface une quantité importante de petites bulles. Quand celles?ci ne se forment plus, la fermentation est terminée.

Si l'on emploie la totalité du purin une fois la fermentation achevée, il faut le filtrer grossièrement avant son épandage à l'arrosoir, et avant dilution.

Si tout n'est pas utilisé dans les quelques jours, il faut alors le filtrer avec un vieux rideau fin, ou un collant et le stocker à l'abri de la lumière et du gel dans des bidons plastique bien remplis et fermés hermétiquement.


On peut l'utiliser au bout de 12 heures de fermentation pour lutter contre les pucerons. Dans ce cas, utiliser directement au pulvérisateur uin purin pur bien filtré. Dans les autres cas, il doit être diluer à 5 % pour les arrosages foliaires tous les 5 à 10 jours sur les plantes normalement alimentées en eau. Il est inefficace en cas de sécheresse.


Son emploi sur les solanées, tomates, pommes de terre, est déconseillé. Il est préférable d'arroser au pied de ces plantes, avec une solution d'eau à 20 % de purin.


Comme fertilisant, son emploi à 10 % est couramment conseillé, mais peut atteindre 20 % en épandages comme fumure de fond, avant les plantations.
Comme dans toutes choses, les excès nuisent : les fortes concentrations sont déconseillées, et peuvent aller à l'encontre du but recherché.


Les pulvérisations foliaires fréquentes à 2 ou 3% sont idéales. Le purin d'ortie est riche en azote, pauvre en phosphore, mais sa richesse en fer est exceptionnelle.

La composition varie d'uin purin à l'autre selon l'époque de l'année et du lieu de croissance de l'ortie . Néanmoins, les résultats sur la végétation sont toujours visibles.


En 1981, les expériences de, Rolf PATERSON, chercheur suédois, effectuées en serre, sur substrat neutre, en culture de radis, tomate, blé et orge ayant reçu régulièrement une fertilisation avec du purin d'ortie en comparaison à une solution chimique de composition identique ont prouvé la supériorité du purin d'ortie. L’expérience a duré 2 mois. L'avantage du purin était décelable au coup d'œil, tant la Vigueur des plantes était spectaculaire. Les analyses des récoltes ont montré une production plus grande de matière végétale fraîche, mais aussi de matières sèches. Constatation intéressante, le système racinaire des plantes produites avec cette méthode naturelle, était beaucoup plus développé


PETITS CONSEILS PRATIQUES


La fermentation peut être facilité, si l'ortie est préalablement hachée.
Beaucoup d’entre nous possèdent une tondeuse à gazon. Sur un sol propre, tassé, sans caillou, étendre les orties fraîches sur une faible épaisseur et passer lentement dessus la tondeuse.
Les orties hachées recueillies dans un bac à herbe conviendront très bien pour les plantations de tomates et la confection de purins d'orties.


Pour éviter le filtrage lors de la préparation du purin, l'es orties seront enfermées dans un grand sac plastique tressé dont on ferme la gueule avec une ficelle, à laquelle on fixera une masse lourde : pavé brique, etc ... (pas de métal) afin que le sac reste bien immergé dans l'eau. Au cours de la fermentation, il est conseillé de recouvrir le récipient avec un vieux rideau pour empêcher certaines grosses mouches de pondre sur la macération malodorante très riche en protéines, acides aminés et oligo?éléments favorisant le développement de certains asticots.


CONSTATATION


Il y a plus de 25 ans, une expérience nous a permis de constater, qu'un usage régulier de purin d'ortie dilué, maintenait en parfaite santé une variété de rosier réputée pour sa sensibilité aux taches brunes du feuillage ainsi qu'aux pucerons. Le feuillage restait sain, bien vert et brillant très tard en saison.


Un dernier conseil

Avant d'utiliser ou de détruire toutes les orties de votre jardin, sachez que certains papillons utilisent les orties pour se reproduire !

http://www.nord-nature.org/fiches/fiche_j3.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans Le saviez-vous
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Naturalistes Sans Frontière
  • Le blog de Naturalistes Sans Frontière
  • : N.S.F, association de protection et de sensibilisation à la nature a pour but de rassembler le plus largement possible afin de travailler concrètement pour la défense des espèces et des milieux naturels.
  • Contact

Archives