Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 09:37

Dimanche 25 avril 2010  -  Lieu de l’activité : Sangatte (62)
 Programme : Sortie nature à Sangatte
Présentation
"En suivant des chemins balisés jusqu'au site du Front Pignon, c'est la nature qui vous sera racontée pas à pas. Et si l'insolite était au rendez vous ?"

 

1--Photo-033

 

8 h 45 : 

C'est sur la Place de la Mairie de Sangatte que Catherine attend de pied ferme les participants à la sortie nature gérée par Nature et Découvertes, encadrée par NSF.

9 h 15 :

les 3 personnes de Lille ne viendront plus surement retardées par un oreiller trop confortable. Il paraît pourtant que l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, surtout le dimanche !

Le départ est donc décidé.

 

 

2--A100_0809.jpg 

 

Au programme : 3 h 00 de ballade jusqu'au Fond Pignon et peut-être jusqu'au Mont d'Hubert si le chemin du GR n'a pas été saccagé par les amoureux de la "nature propre".

Un nouveau slogan a été trouvé par un participant inspiré :  "Bien mieux que le Roundup, aucune vilaine fleur ne résiste aux quads, motos ou 4x4 !"

 

 

 

 

   4--Photo-001   

Encadrés par Catherine Pelabon, talentueuse conteuse,

le petit groupe de 7 personnes a été enchanté par ses anecdotes sur les fleurs et arbustes croisés en chemin.

 

 3--Photo-044

 

  

Le plan d'eau du Fond Pignon a fait le bonheur des ornithos présents : l'Oedicnème criard a été entendu mais non vu.

 

6--Photo-012

 

Au retour, les passereaux étaient en forme, spectacle musical assuré. Un Bruand jaune nous a même fait l'honneur de se laisser contempler en gros plan dans la longue-vue.

En bref, une bonne promenade dominicale qui a permis de profiter pleinement de cette belle matinée !

 

7--Photo-010 

 

 

Les participants ont apprécié et décidé de remettre ça dès que possible.

 

Avis aux amateurs !

 

Pour quelques personnes, la sortie s'est terminée à la brasserie du Mont d'Hubert où quelques couples de Merles à plaston (visiteurs occasionnels de notre région) ont pu être observés.

 

Rédacteur : Léo Parrel

 

Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 17:46

Le 22 mars 2010
  
A la demande des institutrices et de Mme Demazure, directrice de l'école maternelle Kergomard (située au Pont du Leu à Calais),  Naturalistes Sans Frontière a invité 4 classes de l'école à découvrir les oiseaux et leurs moeurs.
 

Maternelle-3

Maternelle-1

  Maternelle-8                     Maternelle-7.jpg                                                                                                                                                                                                            

  

        Les questions ont fusé :
- "Comment font les oisillons pour monter et s'installer dans les nichoirs ?"
- "Que mangent les oiseaux ?" "Des chenilles et des vers de terre ? Beurk !!"  
etc...   
                                               Maternelle-4

    Expliquer la nature aux petits, voila une expérience qui a particulièrement plu à la secrétaire de l'association : Céline Croibier 

  Maternelle-010.jpg

 

  Maternelle-011

 

       

L'heure de la récréation a sonné et les membres de l'association en ont profité pour poser 2 nichoirs dans les arbres devant les enfants.
Autant dire que ces nichoirs seront suivis de très près.
Les mésanges bleues et charbonnières sont attendues avec impatience !!
 

 Maternelle-019Maternelle-018

 

Maternelle-015

 

Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 13:42

Pas moins de 30 nichoirs Schwegler pour Hirondelles de fenêtre ont été commandés par Habitat6259/Picardie SA.

C’est  avec un réel plaisir que les habitants de l’immeuble Touraine Avenue Toumaniantz à Calais ont accepté la pose d’un nichoir sur leur balcon.

Un geste fort donc de la part de Habitat6259/Picardie SA qui dans son sillage, incite ses locataires à protéger les espèces menacées.

D’autres projets suivront prochainement avec ce bailleur social, dont l’aménagement d’un blockhaus destiné à l’hivernage des Chauves-souris.



REPORTAGE DE CALAIS TV



LES DIFFERENTES INTERVENTIONS AVANT LA SIGNATURE D'UN CONTRAT MORAL
ENTRE LES 3 PARTENAIRES :

- LES LOCATAIRES VOLONTAIRES
- HABITAT6259-PICARDIE SA
- NATURALISTES SANS FRONTIERE


CALAIS

Le Vendredi 13 Novembre 2009

  • Discours de Monsieur Denis LANNOY

Directeur Ressources HABITAT 62/59 PICARDIE

Je suis très heureux de me retrouver parmi vous aujourd’hui, pour poser avec l’association Naturalistes Sans Frontière, plusieurs nichoirs à Hirondelles de fenêtre à la Résidence Touraine de Calais.

Habitat 62/59 Picardie est le premier bailleur social à s'impliquer fortement dans la protection de la nature. En partenariat avec Naturalistes Sans Frontière, le siège social de la société s'est doté de nombreux nichoirs. Habitat 62/59 Picardie a pris en charge les nichoirs pour la Maison Hirondelles/Chauves-souris de Marck –

Ce partenariat a permis de mettre en place un protocole concernant les réfections de façades et a également décidé d'intégrer des nichoirs dans les bâtiments neufs.

Vous le savez, la protection de l’environnement est une préoccupation constante d’HABITAT 62/59 PICARDIE. Par sa politique environnementale, elle affiche sa volonté d’être une entreprise citoyenne et de minimiser les impacts environnementaux qui résultent de la conception, de la construction, de l’entretien et de l’exploitation de son patrimoine.

Conscient de notre responsabilité d’aménageur du territoire, HABITAT 62/59 PICARDIE entend agir en partenariat avec vous, nos clients locataires, avec nos fournisseurs, nos clients prescripteurs, pour limiter les émissions dans l’eau, l’air et le sol et économiser les énergies.

 

Pour cela, nous nous engageons au quotidien à :

- Préserver les ressources non renouvelables et en particulier en eau par le choix de produits et matériaux et équipement de l’habitat ;

- Réduire les quantités de déchets produit tout au long du cycle de vie des bâtiments et optimiser leur valorisation ;

- Réduire les consommations énergétiques en privilégiant la prise en compte des énergies renouvelables ;

- Transmettre une culture environnementale à nos clients et fournisseurs

- Prévenir toute pollution induite par nos activités ;

- Etre conforme ou dépasser toutes exigences légales ou réglementaires ainsi que les autres exigences volontairement souscrites ;

- Et entretenir le système de management environnemental pour permettre notre amélioration continue.

Grâce au travail de sensibilisation réalisé par l’association des Naturalistes sans Frontière, nous posons aujourd’hui, { la résidence Touraine, située au Beau Marais de Calais, des nids artificiels qui permettront à cette espèce migratoire de gagner un temps précieux dans la parade amoureuse avant de faire leur réapparition au printemps prochain.

  

Je terminerai enfin en vous rappelant nos projets en cours avec NSF :

- L’acquisition de nids en compensation de nids détruits lors de travaux de rénovation au Foyer de Ardres (Devis Raphael Cuignet) ;

- L’aménagement du blockhaus quai Lamarle pour accueillir les chauves souris (devis F. Bayart) ;

- La pose de nids à hirondelles (devis S.Siabas) à Dannes ;

- L’acquisition de 150 nichoirs pour distribution à la population (en cours de validation) ; une opération à mener conjointement avec Logis62 et l’OPH

 

Mesdames et Messieurs, je suis heureux d’avoir pu être parmi vous ce jour pour le lancement de cette belle opération. Je vous renouvelle, Monsieur le Président mes remerciements pour le partenariat qui uni votre association et HABITAT 62/59 PICARDIE.

Je vous remercie de votre attention.

Denis LANNOY, Directeur Ressources HABITAT 62/59 PICARDIE

 

  • Intervention de Philippe HOCHART Président de Naturalistes Sans Frontière

 Un grand coup de chapeau à Habitat 6259 qui nous donne aujourd’hui l’occasion de parler des espèces menacées, l’HdF en particulier.

Poser 30 nichoirs semble anodin et ne pas régler la problématique du déclin des HdF, c’est pourtant un geste fort de la part d’Habitat6259, la démonstration que les bailleurs sociaux peuvent jouer un rôle dans notre société allant bien au-delà de la location d’appartements ou de maisons.

Les bailleurs sociaux ont en effet la possibilité d’intervenir concrètement dans la protection de la biodiversité et la réconciliation, le rapprochement de l’homme et de la nature. Habitat6259 l’a bien compris en impliquant les locataires de la Résidence Touraine.  Il est évident que la biodiversité sera d’autant mieux défendue que les enjeux seront connus de tous.

Nous tenons à féliciter les locataires de cette résidence qui se sont portés volontaires pour accueillir un nid sur leur balcon. Je peux les assurer qu’ils ne le regretteront pas. L’Hirondelle de fenêtre est un oiseau très proche de l’homme qui finit par reconnaître les personnes qui l’hébergent. J’ai reçu toute cette semaine des appels d’encouragement, ou des propositions d’accueil de nids, ainsi que quelques anecdotes. L’une d’elles est particulièrement surprenante et révélatrice :

« A bois en Ardres, depuis 6 ans, un couple d’hirondelle a élu domicile dans l’encoignure d’une fenêtre. Et chaque année l’hirondelle, dès son retour, tapote à la fenêtre jusqu’à ce que le propriétaire l’ouvre. Le volatile pénètre alors dans la chambre, en fait le tour et repart. L’oiseau ne recommencera plus de toute la saison.   Surprenant, non ? »

Pour les enfants de la Resid Touraine, qui auront la chance d’avoir un nid sur leur balcon, c’est une véritable école de la vie, un cours de sciences naturelles à domicile

Donc avec les hirondelles, que du bonheur !

Nous remercions également les autres bailleurs sociaux qui soutiennent les actions de notre association. Des projets et réalisations sont en cours avec Logis62 et l’OPH. Ils peuvent, s’ils le désirent, en parler maintenant.

Au total, 3 grandes entités volontaires et impliquées avec qui nous pouvons réaliser de beaux projets de préservation et de sensibilisation.

La pose de nichoirs, notre travail actuel est un travail relativement facile et peu coûteux face aux résultats obtenus, c’est-à-dire le maintien d’un patrimoine faunistique urbain riche et proche de l’homme.

Mais pour aller au-delà de ce travail, et gérer durablement ce patrimoine, nous avons lancé une réflexion plus en profondeur.

En effet, la volonté de NSF est d’aider les acteurs du bâti. Mathieu Gens prépare actuellement une Charte, un guide technique qui permettra aux professionnels de prévoir la programmation des travaux en fonction des espèces nicheuses.

Cette charte va d’ailleurs bien au-delà.

Je laisse la parole à Mathieu pour nous en dire plus.

  

  • Intervention de Mathieu GENS chargé de l’élaboration d’une Charte en direction des acteurs du bâti

  Pourquoi une charte ? 


Pour aller plus loin que le simple mais indispensable travail de pose de nichoirs. Il faut nous doter d'un cadre de travail supplémentaire.

 


La cible 
: Hirondelles, martinets, passereaux et chauves souris.

Ces espèces, concernées par la charte, sont des espèces protégées. Et, malgré une législation stricte les populations sont en déclin. Les raisons sont multiples mais la quasi-totalité est liée à l’activité humaine.

 

La charte doit permettre :

1)     d’Appréhender la problématique qui lie ces espèces au bâti

2)     d’Apporter des solutions techniques aux techniciens de maintenance et aux responsables de la construction

3)     Que chacun puisse jouer un rôle dans la protection de la biodiversité.

 

NSF souhaite donc collaborer avec les signataires de la future charte (dont les bailleurs sociaux) dans les politiques de rénovations et de constructions immobilières. L’engagement porte sur deux grands objectifs.

 

-       Réaliser des travaux d’aménagement en faveurs des espèces. Améliorer la qualité d’accueil des espèces dans le bâti existant et dans le neuf. / proposer des modèles d’aménagements (différents lieux d’interventions sur les bâtiments)

 

-       Pouvoir réaliser les travaux habituels sans dérangement des espèces / proposer une aide à la gestion adaptée (calendrier d’interventions, des fiches actions contenue dans un cahier technique)

 

Un travail d’actualité :

 

On entend beaucoup parler de construction à basse consommation, de maison à énergie positive...

Mais on entend également parler de nouvelles idées de constructions à biodiversité positive ou encore de 15éme cible HQE…



LES DIFFERENTS ARTICLES DE PRESSE :
(cliquer sur les images pour accéder aux différents articles)


- Nord littoral du 09/11/2009 : MATHIEU GENS est chargé pour N.S.F. de la préparation d'une Charte, un guide technique en direction des acteurs du bâti :


  • - Voix du Nord du 12/11/2009 : NIDS D'AMOUR - "Vous aussi, accueillez une famille d'hirondelles sous votre toit !"


  • - Nord Littoral du 15/11/2009 :  "les hirondelles auront de nouveaux nids"

 

  • - Voix du Nord du 16/11/2009 : "Le blochaus du quai Lamarle sera reconverti en dortoir pour chauves-souris"


 





Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 20:10

L’association NSF était présente au Lycée Agricole de Coulogne pour présenter ses réalisations et projets et la maison à hirondelles et Chauves souris issue de la collaboration de :

 

- Naturalistes sans Frontière

- La Fondation Nature et Découverte qui a financé à 80 % cette Maison à Hirondelles/Chauves-souris.

-  Le Lycée Agricole de Coulogne qui a mis à disposition le terrain et payé les 30 nids artificiels.
- 
L’entreprise Monchiet qui a travaillé les plans pour aboutir à ce résultat. Un coup de chapeau à cette entreprise représentée par M. Héliot qui a gratté au plus juste ses prix afin de faire en sorte que ce projet devienne abordable financièrement.

  Nous avons eu le plaisir de pouvoir parler de la préservation de la biodiversité et des espèces protégées, des solutions que nous préconisons, avec M. DUBUT maire de Coulogne, avec des élus Calaisiens : M. JM LEROY, M.JM BEN et  Mme COURMONT également présidente de OPH (Office Public de l’Habitat) de Calais.

Nous avons été très sensibles à leur volonté d’agir dans ces domaines et à l’intérêt qu’ils ont porté aux solutions que nous proposons, par exemple:

-pose de nids artificiels,

-Aider les Hirondelles de fenêtre à recoloniser la ville de Calais en  créant une ceinture de logis possibles autour de la ville. (Maisons à Hirondelles/Chauves-souris),
-inscription dans la charte des bailleurs sociaux de la problématique des espèces protégées et de la préservation de la biodiversité.


Nous avons souligné l
es causes du déclin de la population des hirondelles qui sont nombreuses et variées  :

    Parmi celles-ci :

·         La perte de l’habitat : 

o   les constructions ne permettent plus l’accroche des nids  (cache-moineaux – peinture lisse, PVC)

o   Par ailleurs, les habitants tolèrent difficilement les « salissures » sur leur façade. On assiste donc parfois à des destructions volontaires alors qu’il est si facile d’installer une planche à fientes sous les nids pour régler le problème. Il faut aussi savoir que ces fientes récupérées constituent un excellent engrais.

   Il y a aussi

 

·         La disparition des chemins de terres  permettant la fabrication des nids remplacés par le goudron

 

D’autres raisons plus générales :

 

·         Le réchauffement climatique, la désertification. Certaines hirondelles vont jusqu’en Afrique du Sud passer l’hiver , ce qui représente un parcours très éprouvant occasionnant d’emblée une perte de 50% à 60% des effectifs.

Lors de leur retour, les Hirondelles doivent reconstituer leur réserve de graisse par une halte au Sahel avant d’affronter le Sahara et traverser la  Méditerranée.  Une sécheresse au Sahel peut s’avérer  désastreuse pour cette boule de plumes de seulement quelques grammes !

 

·         MAIS IL Y A SURTOUT  l’utilisation intensive d’insecticides et autres pesticides qui conduit à une dramatique diminution du nombre de leurs proies et induit également quantité d’empoisonnement par ingestion des insectes contaminés, sans parler de la pollution des boues permettant la construction des nids.

 

Les chiffres officiels sont catastrophiques et annoncent probablement la disparition totale de l’espèce si l’on n’y prend pas garde.

Il n’y a donc pas d’autre choix que de réagir immédiatement avant qu’il ne soit trop tard.

Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 20:00
Pour visualiser quelques photos supplémentaires cliquez sur ce ---> lien



Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 23:00


 

Mardi 21.04.2009 - La Voix du Nord
 
 Le nouveau bureau était réuni pour le lancement de cette première action de protection de la faune. 
Le nouveau bureau était réuni pour le lancement
de cette première action de protection de la faune.

|  ENVIRONNEMENT |

La nouvelle association des guides nature de Saint-Roch a accueilli son premier intervenant, Philippe Hochart, président de « Naturalistes sans frontière », jeudi après-midi au lycée Coubertin.

 

Le président a demandé aux jeunes lycéens de se mobiliser pour faire face à la disparition de certaines espèces animales menacées, dont les hirondelles. 40 % des hirondelles de France ont disparu et la diminution est encore plus significative dans la région qui affiche un taux de 80 %. À Calais et dans les environs, le dernier recensement a permis de constater la presque totale disparition des hirondelles, des martinets et chauves-souris. En cause, «  la destruction des nids et les pesticides ».

Un projet d'implantation d'une maison à hirondelles, autour du lycée, pourrait être envisagé. À cette occasion, l'association « Guides nature Saint-Roch » a présenté son nouveau bureau : présidents d'honneur, Claude Lapère et Bernard Lelièvre président, Jean-Paul Bué vice-président, Philippe Debove et trésorière, Françoise Boyaval membre d'honneur, Hervé Hénon, du réseau Océan Mondial.

La nouvelle association prévoit avec les Lions et le réseau Océan Mondial une grande manifestation, le vendredi 5 juin, pour la journée mondiale de l'eau : une chaîne humaine de Dunkerque à Berck. Elle s'associera encore à la fête des quartiers de mai avec une journée nature sur le plan d'eau des terres Saint-Roch.

Cet été, l'association sera présente sous le chapiteau et participera aux animations de la plage.

Bernard Lelièvre, conseiller municipal chargé de l'éducation, a précisé vouloir inciter les scolaires à s'associer à ces actions de protection et de défense de l'environnement. •

> Tél : 03 21 96 44 94, Naturalistes sans frontière.

Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 14:57




Suite à la pose d'une Maison à Hirondelles/Chauves-souris sur le site, l'association Naturalistes Sans Frontière a commencé à sensibiliser autour du déclin de ces deux espèces.
90 élèves étaient présents lors de la présentation de la structure.








Cliquer sur l'image ou sur ce lien :  http://www.sendspace.com/file/v5c4cg
pour télécharger le communiqué de presse
Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 18:33





Pour visualiser les photos cliquez sur ce     lien





Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 19:52

 


Des partenaires :

  • - Une association de protection de la nature (très nature)
  • - La CCAS : bien autre chose qu'un Club Med !!
  • - Un moustique (présent sans l'avoir vraiment désiré)
  • - Une hirondelle de fenêtre (l'invitée d'honneur)
  • - Une entreprise très impliquée : la SARL MONCHIET 

... et puis des spectateurs



quelques curieux, aussi


  cliquez sur ce lien pour visualiser quelques photos.

... et enfin un article de presse pour saluer une inauguration (le 28/02/2009) :


Une maison pour sauver les
hirondelles et les chauve-souris

mardi 03.03.2009, 04:50 - La Voix du Nord
    

 À 10 mètres du sol, la maison devrait accueillir trente nids. Un refuge pour les espèces menacées. 
À  4 mètres du sol, la maison devrait accueillir
trente nids.
Un refuge pour les espèces menacées.

| MERLIMONT |

Face au déclin des hirondelles et des chauves-souris, l'association Naturalistes sans frontière s'est associée à la caisse d'activités sociales d'EDF dans le but de construire une maison pouvant accueillir jusqu'à 30 nids. Cette dernière a été inaugurée samedi.

 

« Agir avant qu'il ne soit trop tard », tel est le slogan de l'association Naturalistes sans frontière qui milite pour la défense des espèces et des milieux naturels. L'action qui s'est déroulée dans le centre de vacances d'EDF concerne plus particulièrement les hirondelles et les chauves-souris. Ces deux espèces sont en déclin de près de 80 % dans le Nord - Pas-de-Calais. Ce déclin est notamment dû à la perte de leur habitat naturel, à l'utilisation intensive d'insecticides qui détruisent leurs proies, les contaminent et empoisonnent les oiseaux ou encore polluent les boues qui permettent la construction des nids.


C'est dans le but de redonner un habitat à ces volatiles que l'association met en place des séjours ornithologiques, encadrés par Frédéric Calloin, ornithologue, et Philippe Hochart, président de Naturalistes sans Frontière.

La première étape a été la construction d'une maison, la seconde en France, qui a été inaugurée samedi en présence du maire Jean-François Rapin. Elle est située à environ 10 mètres du sol et permettra d'accueillir environ 30 nids. Certains ont déjà été disposés. Ils sont composés de béton de bois, de sable et de sciure de bois. «  Pour attirer les femelles, nous disposons d'un CD du chant du mâle qui appelle la femelle », précise Philippe Hochart, Frédéric Calloin ajoute : «  Ce chant devrait également attirer les mâles qui penseront qu'il y a de la place pour construire un nid. » Tous deux espèrent voir les premiers arrivants dans le courant du mois d'avril.

Cette maison devrait ensuite servir à alimenter le contenu des séjours ornithologiques proposés aux agents EDF. En mai, les vacanciers devraient découvrir les premiers arrivants. «  Ce sera une base de travail pour découvrir les espèces et améliorer leurs connaissances environnementales », conclut Philippe Feite, responsable régional des centres de vacances d'EDF, ravi de cette initiative. •



A l'issue de l'inauguration, quelques nichoirs pour passereaux ont été posés dans les arbres.

                                                                             Sullivan en pleine action !!

                                                                                           Sullivan et Nicolas
Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 10:26
Repost 0
Published by Naturalistes Sans Frontière - dans L'association
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Naturalistes Sans Frontière
  • Le blog de Naturalistes Sans Frontière
  • : N.S.F, association de protection et de sensibilisation à la nature a pour but de rassembler le plus largement possible afin de travailler concrètement pour la défense des espèces et des milieux naturels.
  • Contact

Archives